www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
toucan athletic club (tac kourou)
Actualités
News du 24 octobre 2014
25 Octobre 2014 - PIQUEMAL (secrétaire-général-en-chef)

-TAC UN JOUR TAC TOUJOURS

La légende raconte qu’un coureur n’est plus jamais le même quand il a porté les couleurs éternelles du TAC. La même histoire colporte la fantastique épopée d’un athlète qui a quitté la Guyane en 2000 et n’a jamais cessé, depuis, de prendre, malgré tout, sa licence au TAC. Quand on aura dit que l’énergumène a, en parallèle, cesser la pratique de la course à pied, le geste prend toute sa valeur. Daniel Jacinto représente l’attachement absolu à son club de cœur et de toujours. De Coufouleux, dans le Tarn, il ne manque rien des activités du TAC ! Si l’archiviste du club n’a pas réussi à remettre, dans ses cartons, la main sur une photo de l’intéressé pour que les nouveaux adhérents découvrent sa trogne, personne n’a oublié ses 3 h 22’24’’ sur le Marathon de l’Espace 1999.

Dans le même ordre d’idée, Jérôme Lacan, au gré d’une mutation professionnelle, a récemment quitté la Guyane pour la Nouvelle-Calédonie. Sur le Caillou, il n’a pu se résoudre à déchirer sa licence TAC et a resigné pour une nouvelle année supplémentaire dans le club où il avait été un éminent membre du Bureau. Et le 05/10/14, le Gigawatt (trail de 30 km par équipe de 2) l’a vu prendre le 50ème rang d’une épreuve qui verra 101 binômes franchir la ligne d’arrivée.

Plus récemment, le 19/10/14, c’est le jeune Eliot Clavelle, licencié pourtant à Autun, qui a ressorti de la naphtaline son maillot du TAC pour participer aux 5 km de la Saintambroisienne sur laquelle il se classera 3ème au scratch. A l’approche de l’hiver, l’appel de la Guyane est bien souvent le plus fort !!

Un grand merci à Daniel Jacinto, Jérôme Lacan et Eliot Clavelle pour leur fidélité.


Daniel Jacinto, 11ème du Marathon de l'Espace 1999



        Le repos du soldat Lacan, Gigawatt 2014



                          Go Eliot go ! Saintambroisienne 2014



-RECORD DU MONDE

La performance est passée quasiment inaperçue alors qu’elle valait, à coup sûr, son pesant d’audimat dans le monde merveilleux où les sondages font et défont les stars ou les abrutis d’un jour. Alors que les médias relayaient dans tous les sens les résultats et commentaires de la très belle et très prolifique édition 2014 de l’EcoTrail du TAC, c’était un silence assourdissant sur les performances enregistrées sur le marathon de Berlin qui se tenait ce même 12/10. Même sur le site du quotidien l’Equipe, qui est au sport ce que la Pravda est au communisme,  il fallait fouiller pour dénicher les résultats de ce qui est considéré comme le tracé le plus rapide de la planète Marathon.  Et pourtant, sur ce circuit hyper-roulant, le kenyan Dennis Kimetto venait de devenir le premier homme à couvrir la distance du soldat de Marathon en moins de 2 h 3’ (2 h 2’57’’). Un nouveau record du monde  qui mettait au précédent une claque de 26’’ et alimentait, illico, toutes les polémiques. Comme d’hab. C’est à chaque fois la même rengaine dès qu’un record planétaire tombe en athlétisme. Et c’est vrai que, depuis que les athlètes sont devenus professionnels, certaines disciplines ont littéralement décollé d’un point de vue strictement chronométrique. De là à pointer du doigt chaque performance…Si le professionnalisme a amélioré de manière conséquente les conditions d’entraînements (et notamment celles des athlètes les plus démunis), il a également amené dans ses bagages toute la face cachée et sombre du sport : pognon, managers véreux, équipementiers avides de rentabilité financière, coachs sans vergogne et dopage. Tout cela au détriment d’athlètes souvent dindons de la farce. Fais chier. Et si les instances sportives continuent de pratiquer la politique de l’autruche face à ce fléau, c’est, à court terme, la survie  du sport qui est menacée. Et celle aussi des athlètes…Les produits ingurgités peuvent parfois laisser des séquelles irréversibles…Fuck le dopage !!!!



                                Les méfaits du dopage


 -ARLESIENNE

C’est au début de la saison dernière que la nouvelle avait filtré. Une nouvelle épreuve de 10 km sur route était en gestation pour le calendrier des courses hors stade de Guyane. Et ce serait à Cayenne pour la saison 2014/15. Un projet sportif unique. Une manifestation hors norme qui permettrait à la Guyane d’avoir, enfin, sa course référence. On allait voir ce qu’on allait voir ! Patatra…Un an tout juste après cet effet d’annonce, l’épreuve pharaonique est annulée, touchée et coulée pour sa sortie inaugurale…comme le Titanic ! Aux dernières nouvelles, l’organisation aurait mis la clé sous la porte sans prévenir personne. Et surtout pas les coureurs qui s’étaient préparés pour ce qui devait être une grande fête de la course à pied, ce 26/10/14. Un manque de respect total envers le peloton guyanais.


-CENTBORNARD

Henri Girault était un coureur d’ultra atypique. Un athlète qui, pour la premières fois,  avait chaussé des runnings à l’issue de sa carrière de cheminot à la SNCF. Le calendrier des Postes marquait alors 1979 et l’ami Henri affichait 42 ans. Après une première expérience sur 100 km à Belves, il ne pourra rien contre le virus du grand-fond qui s’était emparé de lui. 33 ans plus tard, en 2012, l’étonnant Henri Girault planera au firmament des grands du sport pédestre avec un record mondial  effarant de 603 courses de 100 km bouclées ! Pour la petite histoire, Henri Girault avait participé aux 2 premières éditions des 100 km organisées par le TAC. C’était en 1997 et 1998 ; le départ était donné à 17 h du boulevard Jubelin (fraîchement rebaptisé Mandela) de Cayenne et l’arrivée jugée devant le Centre Technique du CSG. Le parcours empruntait notamment les routes du Galion et de Guatemala (en plus des RN1 et RN2 incontournables). Si le premier opus de la manifestation avait été donné en l’honneur du vol 100 de Dame Ariane, le second se terminera de façon dramatique avec un accident de la circulation à hauteur du km 85 où la caravane des 100 km était entrée en collision avec un groupuscule de brasileiros en goguette au tout petit matin. Stop et fin de ces 100 km sur route qui accouchèrent cependant, 2 ans plus tard, des fameux 100 km du Père Noël.

Le 15/10/14, Henri Girault a quitté son enveloppe charnel à l’âge de 77 ans ; tous les guyanais qui l’ont connu ne sont pas prêt de l’oublier. Respect l’ancien !


Adios Henri Girault

19/08 >
13/08 >
11/07 >
24/06 >
18/06 >
14/06 >
07/06 >
05/06 >
26/05 >
22/05 >
18/05 >
13/05 >
10/05 >
08/05 >
06/05 >
29/04 >
29/04 >
20/04 >
15/04 >
12/04 >
PROCHAINE COURSE 2019
GRAND CROSS 973
MACOURIA
SAMEDI 24 AOUT

PHOTOS MARATHON 2019
          
RESULTATS MARATHON 2019
LIENS UTILES

Ligue Athlétisme Guyane

L'ASL Maroni... La course Hors Stade dans l'ouest guyanais.

Guyane Trail : L'organisateur de l'incontournable Challenge Trail Guyane.

Jungle Adventures : Le précurseur des épreuves en forêt guyanaise.

Foyer Rural de Morne Carette : Un site complet (et à jour !) des épreuves antillo-guyanaises.

VO2 : Un site majeur de la course à pied et de l'athlétisme.

Spe15 : Un site dédié à un fléau dans l'athlétisme : le dopage.

Les Espaces





NOS PARTENAIRES

Nous remercions nos partenaires pour leur soutien indéfectible !





Et aussi :
SERVICE AUTO LOCATION
ESPACE ALU
GLS
CLEMESSY
AXIMA
PEYRANI
GUYALOC
AIR LIQUIDE
GIG
TSO